DERMATOSES   GÉNITALES

       Elles peuvent être :

- de nature vénérienne : condylome, herpès, chancre...

        Le chancre syphilitique est devenu rare mais ne doit pas être méconnu.

   Les maladies virales sont devenues de plus en plus fréquentes, tel l'herpès (dû au virus HSV2). Le condylome dû aux virus HPV est parfois évident (crête de coq); mais il peut aussi être à la limite de la visibilité ou caché (méat urinaire, phimosis). Les 2 possibilités sont souvent associées et seule la péniscopie peut repérer les lésions minimes.

        La péniscopie (examen sous microscope du gland et du prépuce) est obligatoire pour tout homme présentant un condylome évident ou chez la partenaire duquel un condylome génital ou une dysplasie du col utérin a été diagnostiquée : elle a pour but de repérer les lésions à HPV pour les traiter en totalité, prévenir leur récidive et éviter ainsi la contamination.

        Toute dermatose vénérienne, parce qu'elle témoigne d'un comportement, rend nécessaire les tests de dépistage de la syphilis (VDRL, TPHA) et du virus HIV (sérodiagnostic).

    - ou non vénériennes (par exemple eczéma, psoriasis, lichen, infections...)

    Elles sont prises en charge par un dermatologue spécialisé.

CLIQUEZ pour revenir au menu

PREV

NEXT

Copyright 1996,2003- Centre d'Andrologie-Urologie de Paris (CAP)-G.ARVIS-Tous droits réservés.